Vortex

 Vortex est un projet dans le secteur du cuivre, de molybdène et de l’or. Située à 25 kilomètres à l’ouest de Murdochville avec 130 claims et ayant une superficie de 68 kilomètres carrés. Ce projet est divisé en cinq blocs Madelaine de Vercheres, Courcy, B-O, Sullipeck et Sullipeck, qui est historiquement connu pour ses 5,5 Mt à 0,88 % non conforme à la règle 43-101 et partagé avec X-Strata. Plus de 46,535 mètres de forage et plus de 347 sondages indique la présence de Skarn et la possibilité d’une opération à ciel ouvert. Sullipeck occupe seulement 0,15 km/ca du projet Vortex qui comprend aussi Sulipeck Est où la compagnie a annoncé une nouvelle découverte en 2012 de 29m @.94 % de cuivre à 5,20 m de surface cette propriété héberge un environnement géologique similaire à l’ancienne mine Gaspé Copper de Murdochville.

De plus  un levé géophysique ainsi qu’un levé géochimique ont été effectué en 2012 et 2013

Les commentaires sont fermés.

•Nombre de claims : 130

•Kilomètres carrés : 68

•Type de projet : cuivre, molybdène et or

• Type de minéralisation au sein d’un système hydrothermal Skarn-Cu ou Mantos-Cu

•25 kilomètres à l’ouest de Murdochville

•Indices connues: Sullipeck 5,5 m/t @ 0.88% (non 43-101)

•Découverte: Sullipeck Est 29m @.94 % de cuivre à 5,20 m de surface

La propriété Vortex est située à l’intérieur de la province tectonique des Appalaches dans la péninsule de la Gaspésie, plus précisément au sud de monts McGerrigle et fait partie du feuillet 22A13. Elle est constituée de 163 titres miniers et est subdivisée en cinq blocs adjacents : le bloc B.O., le bloc Sullipek, le bloc Sullipek-Est, le bloc Madelaine-des-Vercherres et le bloc Vortex.

La propriété chevauche les unités sédimentaires d’âge Siluro-Dévonien affectées par l’orogénèse acadienne. Cette dernière est responsable des structures régionales, soit des de plis ouverts orientés E-NE avec une attitude générale des unités sédimentaires de direction E-O avec un pendage variant de 10 à 45 degrés vers le sud. Suivant la nomenclature (Wares, 1988), les roches de la région se regroupent en trois unités distinctes. De la base au sommet ce sont : le Groupe de Chaleurs, les Calcaires Supérieurs de Gaspé et les Grès de Gaspé. Cet assemblage de roche repose en discordance sur des roches cambro-ordoviciennes appartenant au Supergroupe de Québec.

Deux failles d’étendue régionale sont présentes : a) la faille Shickshock orientée E-O et b) la faille de la rivière Madeleine orientée NE-SO. Au sud de ces failles régionales, une série de faille parallèle, au nom indéterminé, d’orientation NE-SO sont interprétées. Des réseaux de fractures NS et NO-SE et un réseau beaucoup moins bien défini NE-SO ont exercé un contrôle puissant sur l’emplacement des intrusions filoniennes de la région.

Autre que les plutons des Monts McGerrigle, Vallières de Saint-Réal et de filon couche de Mont Hog’s Back, les intrusions se présentes généralement sous forme de filons couches orientées E-O ou de dykes orientés NO à NE. Toutes ces intrusions sont d’âges syn à post acadien, soit dévonien moyen à tardif et font partie de la suite intrusive de Lemieux.

Le métasomatisme aurait affecté de grands volumes de roches à l’intérieur de l’auréole métamorphique des Monts McGerrigle. Le métamorphisme a transformé les calcaires en marbre et les siltstones en cornéennes calco-silicatées, tandis que le métasomatisme a modifié les marbres et les cornéennes en des skarns et porcelanites La distinction est importante entre ces deux types de transformation, car la très grande majorité des indices minéralisés observée dans le secteur semble associée à un ou plusieurs systèmes hydrothermaux métasomatiques

Indice Sullipek Est en chiffre

  • Situé à environ 25 kilomètres à l’ouest de Murdochville
  • Situés à l’intérieur d’un système hydrothermal d’environ 1000 mètres de diamètre.
  • La roche exposée ce présente sous forme de porcelanite et fait partie de la Formation Forillon et la Formation Indian Point.
  • La minéralisation en cuivre est observée sous deux formes :
  1. Disséminée et à l’intérieur de certains bands centimétriques et pluri-décimétriques de calcarénite et associée à une altération rétrograde avec un assemblage de minéraux de chlorite-carbonate et chalcopyrite (C-C-C).
  2. Un système tardif de veines de quartz-chlorite- chalcopyrite millimétrique à centimétrique de direction mal définie.
  • Leurs pourtours ont fait l’objet de  travaux de forage :
  • 21 sondages historiques (1967 à 2001)
  • 12 sondages récents
    • 5 sondages en 2009 (2149 m)
    • 7 sondages en 2011 (2572 m)
  • Les résultats d’analyses des sondages récents  montrent des valeurs significatives en cuivre sur des intervalles probants avec trois niveaux stratigraphiques montrent un potentiel de minéralisation intéressant :
  • Le contact inférieur de la Formation de Forillon :
    • 29.8 m à 0.94% Cu : DDH 11-V-04
    • 21.0 m à 0.13% Cu : DDH 11-V-01
    • 35.7 m à 0.18% Cu : DDH 11-V-05
    • 1.9 m à 0.54% Cu : DDH 09-K-04
  • Le contact supérieur de la Formation Indian Point Carbonaté.
    • 10.3 m à 0.57% Cu : DDH L89-1
    • 11.2 m à 0.24% Cu : DDH 11-V-04
    • 9.0 m à 0.15% Cu : DDH 11-V-06
  • L’horizon IP1.
    • 17.0 m à 0.3% Cu : DDH 11-V-04
    • 7.0 m à 0.5% Cu : DDH 11-V-04

Carte du levé géophysique.

 

Vortex-1VD-2014-Website

Vortex-Property-2014-Website