In Beetween

In Beetween est un projet d’exploration de cuivre, zinc, argent et molybdène. Il est situé entre le projet Vortex et l’extrémité est de la ville de Murdochville.

La propriété est comprise dans les feuillets SNRC 22A13 et 22H04. Elle est composée de 315 titres miniers et est subdivisée en quatre blocs distincts :le bloc Landry, le bloc Wares, le bloc MacNeil et le bloc McDonald.

Les résultats des levés de sol de 2013 démontrent 23 zones anormales associées à divers éléments anormaux. Les travaux de suivi recommandés incluent la prospection et le creusement de tranchées.

De plus, un total de 37 échantillons aux valeurs métalliques élevées ont été recueillis et interprétés comme reposant directement au-dessus d’une zone minéralisée potentielle. Il s’agit donc de cibles prioritaires de prospection et, probablement, d’excavation de tranchées.

1) Indice Leclerc-Lepage-Normand avec des échantillons choisis qui ont retourné les teneurs suivantes : 2.2% Cu (GM-38955), #3683 : 0.37% Cu + 2.0 g/t Ag (M.E.R.Q.-1988). (COGITE). 0.48% Cu + 1.7 g/t Ag (GM 59579)

2) Indice du Projet 100327 avec des échantillons choisis qui ont retourné les teneurs suivantes (GM 41749) : #161536: 6.36 % Zn + 0.72 % Pb #161544: plus de 0.75 % Pb + 13.0 g/t Ag.

3) Indice Rivière Madeleine-1 avec des échantillons choisis qui ont retourné les teneurs suivantes : M.R.N.Q. (document source inconnu): # 87-RM-03C: 0.37% Cu + 0.11% Pb +t 1.0 g/t Ag. # 87-RM-03B: 0.27% Pb + 1.7 g/t Ag. # 87-RM-03A: 0.18% Cu + 0.25% Ba + 162 ppb Au. (GM 57343): # 108-07:

 

Les commentaires sont fermés.

  1. Jalonnement des propriétés
  2. Levé géophysique en 2012
  3. Levé géochimique en 2013 

Les résultats des levés de sol démontrent 23 zones anormales associées à divers éléments anormaux. Les travaux de suivi recommandés incluent la prospection et le creusement de tranchées.

De plus, un total de 37 échantillons aux valeurs métalliques élevées ont été recueillis et interprétés comme reposant directement au-dessus d’une zone minéralisée potentielle. Il s’agit donc de cibles prioritaires de prospection et, probablement, d’excavation de tranchées.

La péninsule de la Gaspésie est un segment des Appalaches canadiennes qui s’est formé en raison de l’accrétion de terranes vers le craton de l’Amérique du Nord au cours du Paléozoïque (Bourque et al. 1995). La péninsule de la Gaspésie est constituée de deux principaux assemblages lithotectoniques (Williams 1979) :

• La zone de Humber représente les vestiges d’une séquence de marge continentale passive de l’âge cambro-ordovicien (544 M à 440 M à aujourd’hui).

• La zone de Dunnage est un assemblage de terrains océaniques de l’âge siluro-dévonien (440 M à 360 M à aujourd’hui).

Le contact entre la zone Humber et la zone Dunnage est une zone linéaire discontinues composées de serpentinites et d’ophiolites démembrées, que l’on nomme la ligne Baie Verte-Brompton. La propriété InBetween est située au point de contact entre les zones Humber et Dunnage, dans la partie nord de la péninsule de la Gaspésie, dans les roches siluro-dévoniennes de la zone Dunnage. Les roches siluro-dévoniennes de la péninsule de la Gaspésie sont subdivisées en trois zones structurales principales (Malo and Bourque 1993):

1. Le synclinorium de Connecticut Valley-Gaspé

2. L’anticlinorium Aroostock-Percé

3. Le synclinorium de la Baie des Chaleurs

Le synclinorium de Connecticut Valley-Gaspé repose entre les roches allochtones cambro-ordoviciennes d’orogenèse taconique au nord-ouest et l’anticlinorium Aroostock-Percé au sud-est. Il est bordé au nord par la Faille Sud des Chic-Chocs, une faille coulissante dextre (Malo and Bourque 1993), et au sud par la Faille du Grand Pabos. La succession stratigraphique du synclinorium de Connecticut Valley-Gaspé est composée de roches clastiques marines peu profondes, carbonatées et volcaniques appartenant au Groupe des Chaleurs.

Le Groupe des Chaleurs est recouvert du Groupe des Calcaires Supérieurs de Gaspé, lequel est formé de bancs de carbonates en eau peu profonde à profonde déposés sur une plateforme stable (Bourque et Al. 1995). Le Groupe des Calcaires Supérieurs de Gaspé est recouvert du Groupe des Grès de Gaspé, qui représente un bassin dont la profondeur diminue progressivement dans un environnement d’extension intra-arc et est accompagné d’activité volcanique bimodale grandissante (Bellehumeur and Valiquette 1993). Les roches siluro-dévoniennes du synclinorium de Connecticut Valley-Gaspé sont pénétrées par des dykes et des plutons associés aux failles acadiennes. Les dépôts épigéniques de la péninsule de la Gaspésie (Mines Gaspé, Sullipek, Mines Madeleine, Reboul, Patapédia et Ste-Marguerite) sont liés à l’activité hydrothermale créée par ces intrusions acadiennes. L’activité hydrothermale des intrusions a généré des skarns dans les sédiments carbonatés environnants et des porcelanites dans les sédiments pélitiques environnants. Les skarns et les porcelanites sont principalement minéralisés de cuivre. Le long des failles et des ruptures dans les roches, l’activité hydrothermale a créé des filons de quartz-carbonates principalement minéralisés de cuivre, d’or et d’argent.

Durant l’été 2013, Gespeg a réalisé un levé de sol géochimique dans les portions du sud et du nord-ouest de la propriété In-Between. Ces levés de sol visaient à définir des cibles d’exploration en cuivre (Cu), de l’argent (Ag), de l’or (Au) et d’autres métaux. Un total de 4254 échantillons ont été obtenus.

L’analyse statistique indique des corrélations d’assemblage minéralisée généralement associées aux quatre types d’environnements de minéralisation ou géologiques :

1- Systèmes hydrothermaux

2- Filons de quartz-carbonates

3- Intrusions mafiques

4- Intrusions ultramafiques

 

InBetween-Property-2014

InBetween-1VD-2014

En attente d’un rapport